Blog de Legend-Marilyn-MONROE 1953 "Gentlemen prefer blondes" (Les hommes préfèrent les blondes) de Howard HAWKS / HOMMAGE Jane RUSSELL / Symbole de la sensualité féminine à la fois agressive et décomplexée, Jane RUSSELL doit son salut à la sortie du 'Banni' où cette jeune femme aux airs insolents à la Simone SIMON allongée lascivement dans le foin, décolleté triomphant et jambes dénudées, narguait la censure d'une moue provocatrice. Rien ne destinait cette jeune pédicure du Minnesota à l'éducation plutôt stricte, à devenir la cible des ligues puritaines. Garçon manqué ayant grandi entre ses quatre frères, la jeune Jane caresse le rêve de devenir actrice, suivant des cours d'arts dramatiques tout en posant pour des photographes. Son physique emprunt d'une maturité évidente la fait remarquer par un agent artistique à la recherche de la partenaire idéale de Robert MITCHUM dans la première production d'un certain Howard HUGHES. Sélectionnée, Jane RUSSELL tourne sans trop y croire ce western sulfureux. La réputation du 'Banni' est telle que le bouche à oreille et l'affiche se passe de la meilleure publicité. Après une poignée de films insignifiants faisant la part belle à sa plastique généreuse, Jane RUSSELL parvient enfin, en 1953, à se démarquer de ce parfum de scandale qui lui colle à la peau grâce aux 'Hommes préfèrent les blondes'. Marilyn MONROE, la blonde, et Jane, la brune, font un malheur dans ce duo glamour un brin aguicheur. Le reste de la carrière de Jane reste hélas sans éclat, la confinant une fois de plus dans des rôles 'hot'. Après 'Macao, le paradis des mauvais garçons', 'Scandale à Las Vegas', 'L' Ardente gitane', puis 'Toute la ville est coupable', Jane RUSSELL arrête sa carrière en 1970. Aspirant à une retraite paisible, Jane RUSSELL s'occupait depuis de nombreuses années d'aide aux orphelins et se consacrait à sa famille, loin des paillettes d'Hollywood. C'est chez elle, entourée de ses proches, qu'elle s'est éteinte le 28 février 2011.


[ Fermer cette fenêtre ]